L’Épigénétique, composé de « Épi » au-dessus, et « génétique »  emprunt du Grec ancien « genetikós », signifiant « propre à la génération », qui est lié à l’hérédité. Discipline qui étudie l’environnement et l’histoire individuelle et leurs influences sur l’expression des gènes.
Une étude a démontré qu’une grand-mère, ayant vécu une famine, transmet cette information à sa descendance et, par conséquence, peut modifier l’ADN de son petit-fils qui peut développer des symptômes de carences alors qu’il n’a jamais connu de famine.
A l’université de Genève, les chercheurs ont étudié, sur plusieurs personnes du sexe féminin, les marques laissées par une agression ou un stress important (attouchement – viol- etc…). Il est apparu qu’une trace de ce stress apparaît au niveau de l’ADN. Cette marque, diminuée dans les codes ADN de la première descendance, ressort beaucoup plus présente et plus importante sur l’ADN des petits enfants. Les preuves scientifiques valident désormais les recherches et observations des pionniers de l'idée, que nous portons en nous les gènes de bien plus d’éléments que la couleur de nos yeux, cheveux, ou traits du visage. La génétique n’est plus que physique, ni physiologique elle est aussi émotionnelle.
Par ces simples exemples, il est facile d’imaginer les empreintes qui vont moduler et, éventuellement, influencer toute la progression du développement de cet embryon.

ET L’ALIMENTATION….
L’alimentation, échappe-t-elle à cette idée d’imprégnation et influence-t-elle aussi notre génétique ? Depuis toujours de grands penseurs, philosophes et autres humanistes nous conseillent :
« Que l’aliment soit ta seule médecine – Nous sommes ce que mangeons. » - Hippocrate
« La majorité des gens ignorent gaiement les effets éventuellement désastreux que peut avoir leur nourriture parce qu'il n'y a pas d'effets immédiats. » - Howard Strauss

Cette alimentation ancestrale, modifié par l’évolution de l’homme, depuis l’époque paléolithique des chasseurs cueilleurs, de l’antiquité, de la découverte du feu, de l’agriculture, la domestication des animaux, et aujourd'hui l’industrialisation avec son cortège de conservateurs, exhausteurs de goût, colorants chimiques et autres produits qui s’avèrent nocifs à ce jour, n’a-t-elle pas eu d’impact sur la transmission de nos gènes à nos descendants?
Pourquoi sommes-nous devenus plus sensibles au cancer ? Nos aînés, ayant une espérance de vie plus courte que la nôtre, ont-ils échappé à ce fléau, ou, la modernisation, la chimiothérapie à outrance ont-ils une part de responsabilité dans notre faiblesse immunitaire ? Pourquoi de plus en plus d’intolérance au gluten, au lactose, à la caséine  et autres allergies… ?
Sur ou sous-alimentation pendant la grossesse….
Des preuves de plus en plus croissantes, étayent l’idée que les modifications épigénétiques, comme par exemple la relation à la méthylation de l’ADN contribuent à la programmation fœtale.
Pendant la grossesse, l’impact d’une sous ou sur alimentation module-t-elle la programmation métabolique fœtale de façon identique ? De nouvelles hypothèses émergent concernant cette question, suggérant que les mécanismes sous-tendant ces deux situations de déséquilibre nutritionnel seraient différents. Une exposition précoce à une sous-alimentation semblerait entraîner une réponse adaptative des neurones centraux de la région hypothalamique, modulant la prise alimentaire et la dépense énergétique par des changements dans l'activité hormonale. Par contre, un environnement obésogène maternel serait préférentiellement relié à une programmation du métabolisme du glucose et des lipides, avec à la clé des facteurs de risque potentiels de stéatose hépatique et d'insulinorésistance pouvant déboucher sur des maladies cardio-vasculaires et du diabète.

LA KINÉSIOLOGIE
La Kinésiologie est une technique qui consiste à pratiquer des tests musculaires comme moyen d'interrogation du corps, indiquant la gestion ou non des informations des corps mental , émotionnel et physique. Le test musculaire fiable et précis est l’outil de référence du Kinésiologue.

A cet égard, depuis notre plus jeune âge, notre corps enregistre tout et n'oublie rien, le test musculaire permet de recontacter les mémoires traumatiques de notre vécu.
Dans cette recherche une part importante est utilisée pour définir les traces émotionnelles, venant de nos générations précédentes, que ce soit dans le domaine émotionnel, physique ou mental. Par exemple, face au contenu de l’assiette : comment sommes-nous programmés ? Pourquoi sommes-nous attirés par tel ou tel aliment ? Comment le Bébé se développe en fonction de sa nourriture ? Quelles sont les croyances acquises quant au bienfait des glucides sur notre réserve énergétique, sur notre force en absorbant de la viande rouge ? Quelle importance les lipides ont dans notre équilibre alimentaire ? Etc…

Quel rôle tient l’Épigénétique dans le processus d’apprentissage de nutrition ? Que peut faire ou changer la Kinésiologie ?

Dimanche 12 mars

15h30 (Durée : 1h00)

Salle étage

Voir aussi pour ""

Conférence

Conférence Plénière « Cholestérol, ami ou ennemi »

Vendredi 10 mars

18h00 (Durée : 1h00)

Auditorium

Conférence

Spectacle « Sens & Expérience »

Vendredi 10 mars

19h30 (Durée : 2h00)

Auditorium

Conférence

Conférence Plénière « Les Mécanismes de la faim »

Samedi 11 mars

9h00 (Durée : 1h00)

Auditorium

Facebook