Nous sommes de plus en plus intoxiqués par des polluants de différente nature. Mais les métaux lourds semblent aujourd’hui de plus en plus impliqués dans des pathologies chroniques.
Ainsi les amalgames dentaires sont la principale source d’exposition au mercure. Notre contact à l’aluminium est la conséquence de l’utilisation d’ustensiles de cuisine en aluminium mais aussi de la consommation de capsules de café. L’eau courante véhicule aussi des métaux lourds suite à la contamination des nappes phréatiques. Et la liste est encore longue (poissons lourds, crustacés…).
Ces intoxications aux métaux lourds ont de graves conséquences. En effet, il est aujourd’hui établi que ces polluants sont responsables au moins en partie de pathologies chroniques comme la fibromyalgie, l’autisme, les maladies auto-immunes, Alzheimer, parkinson, la fatigue chronique…
Nous aborderons au cours de cet exposé comment agissent ces métaux lourds et en particulier nous examinerons les données scientifiques les impliquant dans les modifications qualitatives et quantitatives de notre flore intestinale.
Enfin, nous ferons le point sur les actifs documentés scientifiquement utilisés pour se décontaminer. Nous aborderons les résultats scientifiques obtenus en collaboration avec une unité de recherche INSERM sur l’utilisation d’un mélange d’actifs dans une forme galénique innovante dans l’efficacité de l’élimination de ces métaux lourds.

Dimanche 12 mars

11h30 (Durée : 0h45)

Salle étage

Facebook